AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Chancelier fraîchement nommé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laudius
Admin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 13/10/2014

MessageSujet: Un Chancelier fraîchement nommé   Lun 20 Avr - 10:29



Fiche de Présentation



Informations
☩ Prénom: Laudius
☩ Nom: Taillord
☩ Age: 21 ans
☩ Sexe: Mâle
☩ Cursus: Technocrate
☩ Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
☩ Soul Spirit: Humanoïde dont la moitié du visage est une machinierie apparante ainsi qu'un bras du même côté.
☩ Autres renseignements: N/A
☩ Signes particuliers: N/A



Caractère
Laudius est un scientifique dans l’âme, et donc se montre parfois légèrement excessif et hors des normes. Pourtant il reste un homme profondément Humain qui place le talent et l’humilité aux rangs de vertus. Plus jeune Chancelier que l’Arcanum ait connu, il ne tire aucun orgueil et n’abuse que rarement de sa position sachant ce qu’elle lui apporte, mais également ce qu’elle lui impose. Brûlant de mettre fin à la guerre ravageant le pays il doit pourtant s’en tenir éloigné comme de la peste, son devoir étant ailleurs.
Arcaniste de renom il a théorisé l’étude des Souls Spirits mais aussi mise en application. Poussant ses talents à leur paroxysme il a alors fait une recherche sur son propre Spirits et à réussis l’exploit de se modifier tous les deux. De cela non plus il ne tire aucun orgueil, mais une juste rétribution.
L’amitié est pour lui quelque chose qu’il ne faut pas prendre à la légère et dans laquelle il faut s’investir. Si l’Université est une école qui a pour but de former les Arcanistes de demain il sait que s’entourer est aussi  important que d’étudier. Dans ce but il tente toujours de rapprocher les élèves entre eux.
Amoureux, il l’est d’une jeune femme qui mérite son amour, une femme brillante avec qui il aime à parler et rire. Soucieux de son rôle, il ne lui accorde peut-être pas le temps qu’elle mérite mais l’aime d’un amour sans faille.
Courageux, il n’a jamais hésité à se lancer à corps perdu dans un combat, mais la victoire ou la défaite ne lui font rien, le seul et unique but étant de réussir à survivre.
Pédagogue, peut-être ne l’est-il pas assez, mais au moins il fait de son mieux pour enseigner comment trouver la vérité en soi, ce qui est selon lui d’une difficulté folle.
Très complice avec son Spirit Lloyd, il n’hésite jamais à se chamailler avec et vivre une relation humaine avec lui, contrairement à de nombreux Arcanistes, il estime que les sentiments d’un Soul Spirit est un reflet de l’âme et qu’il se doit d’être traité comme l’Humain qu’il est.


Physique
Laudius est une personne relativement simple, portant une tenue sommaire qui varie très rarement. Une chemise noire qui semble de très bonne facture, avec un pantalon à pince, rayé noir et ocre. Son physique n’est donc pas extraordinaire, parfois il porte la toge de rigueur, mais uniquement lors des cessions d’examen.
Mesurant un mètre quatre-vingt, il ne semble pas particulièrement musclé et pourtant des fins muscles se dessinent sous sa peau, d’ailleurs relativement pâle. Un physique pour le moins banale, ce qui ne durera pas. Ses cheveux violet pâles semblent naturels, et il entretient un parfait mystère à ce sujet, comme s’il s’agissait de son bien le plus précieux… Toutefois ce n’est pas le plus troublant, ses yeux sont noirs avec des pupilles rouges attirent immanquablement l’attention.
De son dos sort une sorte de lame qui s’enroule autour de son bras, d’un rouge vif, brillant d’une lueur sourde, elle reste toutefois mobile et peut se positionner de différente façon, un peu comme un membre extensible.
Curieusement le Soul Spirit du jeune homme ne se manifeste que rarement, et de mémoire, très peu pourraient réussir à le décrire.




Histoire

La vie n’avait jamais été bien aisée pour lui, mais peu lui importait, le jeune homme avait enfin trouvé sa voie. Depuis plusieurs mois maintenant il suivait la route d’Arhuka un vieil homme qui selon ses dires venait de quitter une magnifique école au sommet d’une montagne. Ce lieu semblait ésotérique, surtout qu’il en parlait avec vénération. Le petit groupe était composé d’individus bien différent, et s’il y avait une chose bénéfique à cette guerre c’était bien ça. Toutefois du petit groupe c’était le plus ancien, mais aussi le plus récent, qui assumait le commandement. Comme par magie il semblait pouvoir prévoir les mouvements des combattants. Forcés d’y participé le drôle de groupe se lançait parfois à corps perdu dans des combats qu’il était certain de perdre dans le seul but de s’ouvrir une fenêtre de fuite. Pourtant bien souvent ils fuyaient, sans regarder derrière, laissant ceux qui ne pouvaient suivre… Un jeune homme aux pupilles rouges faisaient partit de ce groupe et parlait bien souvent avec Arhuka, buvant chacune de ses paroles lorsqu’il parlait de la vie dans cette fameuse école dont il ignorait le nom. Le jeune garçon ne parlait presque jamais, et ne semblait pas avoir plus de dix printemps en ce temps-là, et le vieil homme semblait tenter de lui apprendre énormément de chose sans pour autant réussir à déterminer s’il avait une chance même infime d’entrer sur sa recommandation. Toutefois disait-il son devoir était de former un élève avant qu’il ne meure et que dans ce but il errait malgré la guerre.
Selon la rumeur il était un membre important de la société, il y avait juste refusé un rôle, mais n’importe qui le savait, un Maître Arcaniste était plus qu’important, et la mort de l’un d’eux était une perte inestimable pour le monde, et étrangement c’était bel et bien eux qui poursuivaient cette guerre. Arhuka n’en parlait jamais, et une seule fois il révéla être un mageocrate alors qu’il se trouvait en plein territoire technocrate. Cela expliquait en grande partie pourquoi il ne faisait pas étalage de ses capacités, mais dans le groupe personne ne semblait en avoir conscience à part le jeune Laudius, qui lui excellait dans la création d’objets.
Le jeune homme aux yeux rouges se démenait avec quelques bouts de métaux et du feu pour créer toujours des armes ou des outils de survie, sans aucun sourire, ni aucun plaisir, il le faisait comme si c’était naturel. Arhuka passait des heures avec lui, l’observant, lui parlant mais sans jamais lui dicter sa conduite, et le jeune homme écoutait d’un air distrait tout en continuant son ouvrage. Ce fut une nuit alors qu’ils discutaient que le vieil arcaniste lui proposa de lui enseigner véritablement l’essence même de l’arcanisme. Alors d’un mouvement de tête sec le jeune garçon accepta, sans pour autant cacher sa joie, un endroit ou le savoir vivait à l’état brut… Un lieu féérique pour lui.
De toutes ses forces il apprenait ce que tentait de lui enseigner l’homme à la chevelure de sage, toutefois il avait de grandes lacunes, et son enseignement était tardif… Diviser son esprit en deux parties relevait d’un acte totalement fou pour lui, pourtant selon le vieil homme ce n’était qu’une base extrêmement simple. Lui-même le faisait souvent, et il n’y pensait même plus. Ce fut avec des motivations plus terre à terre qu’il le lui enseigna. La peur d’une douleur physique existait, et par elle Laudius devait croire en l’impossible sous peine de la subir. Cet entraînement à lui seul dura des mois, pourtant une fois acquis il lui semblait acquis de progresser. Le Maître ne semblait plus lui voir aucune limite, et une année s’écoula, une année entière avant qu’il ne décide de l’envoyer vers le lieu qu’il affectionnait tant. Mais pénétrer dans ce lieu était impossible sans la recommandation de l’initiateur, et en lui préparant une lettre qu’il rédigea avec son propre sang, et signa de la même façon, il lui expliqua que le chemin serait long, que son savoir n’était rien comparé à celui de cet univers qui s’ouvrait à lui et qu’il serait seul à jamais dans son esprit.
Le cœur léger Laudius se mit en route, sans un regard en arrière, toutefois il serra Arhuka dans ses bras pour la seule fois de sa vie.
Le chemin ne fut pas simple, pourtant il n’y avait rien d’extravagant, la route était épuisante, cependant pas une seule bataille ne la ponctua, un jeune homme faisant chemin seul, en guenille, très peu de chance pour lui de réussir.
Il grimpa le long du chemin tortueux de cette montagne avant de s’arrêter dans la petite ville qui l’entourait et d’y vendre les quelques gemmes que lui avait offert son mentor. Il en tira un prix correct, avant de se présenter à la session d’admission. Ce ne fut pas particulièrement difficile, toutefois il fut recalé car son Soul Spirit ne s’était toujours pas manifesté, mais sous l’effet de la peur, il se manifesta… Et c’est comme par miracle que les juges acceptèrent de le garder toutefois les frais d’inscriptions lui prirent l’intégralité de ses économies.

La première année fut ce qu’elle fut, difficile à suivre et compliquée à assumer. Les dortoirs étaient correctes, une chambre privative, ou double selon les convenances, les repas étaient assumés, à l’unique condition de rester rentable pour la réputation de l’endroit.  Ses notes n’étaient pas mirobolantes, mais conservaient une bonne cohérence avec ses facultés, autrement dit dans la tranche supérieure de la moyenne.
Les années s’enchaînèrent et il commença à briller dans ses notes d’ingénierie biologique, comme si tout avait toujours été inné pour lui, et sa grande maîtrise de son Soul Spirit lui valut rapidement l’intérêt des élèves et professeurs.  Progressivement il se tailla une réputation solide et malgré tout ce que ses premières années pouvaient dire sur lui, il faisait ce qu’il fallait pour s’extirper de sa situation sociale. En second cycle il fit don d’un brevet à l’école en échange de frais d’inscription nulle et à vie, ce qui fut accepté au vu de la proposition.
En dernier cycle, quelques mois avant les examens il fit une modification génétique sur son propre Soul Spirit, le fusionna pour partie à lui-même, s’offrant ainsi le luxe de posséder une bande tranchante dont il se servait comme d’un scalpel ou d’une épée selon les besoins.
Sans surprises, l’examen final se déroula sans accroc, et son génie fut reconnu rapidement, à l’âge de vingt et un an il fut élu par la majorité à reprendre la place qui était libre depuis plusieurs mois, Directeur de cette école.
Avec gravité il accepta le poste en précisant qu’il n’abandonnerait pas son poste de professeur pour autant, qu’il serait toujours le Maître Psykélogicien. L’aval fut rapidement donné et une nouvelle génération arrivait, le jury ne fut pas modifié pour autant, et tout continua comme avant.



© By A-Lice sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarial.forumactif.org
 
Un Chancelier fraîchement nommé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fraîchement inscrite !
» étonnantes espèces d’Amazonie fraîchement découvertes
» Une femme nommée Marie
» Une femme nommée Marie
» Anne Fraïsse, présidente de l'Université de Montpellier, interpelle vivement François Hollande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tarial :: Préfaces :: Présentations :: Présentations en cours-
Sauter vers: